UNION SPORTIVE CHAMBRAY LES TOURS SECTION NATATION

Toute la natation dans l'agglomération tourangelle - http://www.chambraynatation.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chpt de France en petit bassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steph37

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1847
Age : 48
Géolocalisation : Chambray lès Tours
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Chpt de France en petit bassin   Mar 6 Déc - 0:18

Les championnats de france en petit bassin... (source site ffn)
Simon DUFOUR reprend ses marques
Le second millésime des nationaux en bassin de 25 m a pris comme port d'attache la piscine de Chalon-sur-Saône après avoir remis le "bébé" à flot en janvier dernier, à Dunkerque. Douze mois plus tard on prend donc quasiment les mêmes et on recommence. En l'absence de la fusée guyanaise Malia METELLA qui a différé sa rentrée à cause de problèmes musculaires, la Clichoise Alena POPCHANKA a dominé sans aucun problème les séries du 50 m nage libre.

MANAUDOU passe la surmultipliée en demi-fond
Douze jours après son premier record de France de la nouvelle saison sur la distance du 800 m nage libre, Laure MANAUDOU a encore amélioré sa marque nationale en lui soutirant une poignée de secondes, 8:18.58 en lieu et place de 8:22.89. Le record d'Europe de la Hongroise Eva RISZTOV, 8:14.72, semble prenable si l'on tient compte qu'elle est préparée pour vaincre, la semaine prochaine, aux championnats d'Europe en bassin de 25 m, à Trieste (Italie). Quant au record du monde, propriété de la Japonaise Sachiko YAMADA, 8:13.35, il peut aussi faire partie de ses objectifs.

Cinquième temps mondial de l'année au 800 m nage libre
Pour l'heure, la performance de Laure MANAUDOU sur le double de sa distance préférée –celle qui lui a valu l'or aux JO et aux mondiaux -, la situe au cinquième rang mondial de l'année 2005. En début d'année, à Dunkerque, dans la meilleure série des France en 25 m, Laure avait remporté le titre en réalisant 8:26.79. C'est dire si elle a repris le travail pour honorer le millésime 2006 des championnats d'Europe. Toujours au sujet du 800 m nage libre dames, l'ex Chalonnaise Sarah BEY a réalisé de gros progrès dans son nouveau club du CN Melun Val de Seine en remportant la deuxième place tout en ayant nagé la dernière série lente du matin. L'effet MANAUDOU, est devenu pour elle réalité.

Esther BARON conserve sa suprématie au 200 m dos
Visiblement pas dans son meilleur état de forme à l'issue des séries du 200 m dos où elle a terminé à la deuxième place, la Melunaise Esther BARON a sauvé l'essentiel en conservant son titre. Par contre, son chrono de 2:11.66 ne l'a pas comblée, loin de là. Renseignements pris, Esther souffre d'une bronchite et elle a quand même su trouver les ressources pour asseoir sa notoriété sur le dos. Sa suivante, la Toulousaine Coralie BALMY a obtenu son premier podium national dans cette spécialité.

Anne-Sophie LE PARANTHOEN fait de même au 100 m brasse
Un peu moins rapide qu'en janvier dernier pour l'attribution du titre national du 100 m brasse, la Clichoise Anne-Sophie LE PARANTHOEN continue sa moisson de victoires. Championne open et licenciée comme Anne-Sophie au CS Clichy 92, la Britannique Kirsty BALFOUR lui a servi de lièvre car elle a couvert les quatre longueurs en 1:07.95, un temps inférieur aux 1:08.04 du record de France d'Anne-Sophie. Plus jeune de douze saisons, Fanny BABOU a repoussé les assauts de Marjorie DISTEL pour la deuxième place des Françaises. Le renouvellement de la spécialité pointe doucement ces ciseaux face aux anciennes. Le chrono de Fanny BABOU la situe à la huitième place des ATRF, deux centièmes derrière Catherine POIROT médaille de bronze sur 100 m brasse aux JO de 1984 à Los Angeles !

Aurore MONGEL gagne en vitesse
Grande spécialiste du 200 m papillon, la Mulhousienne Aurore MONGEL s'est bonifiée en vitesse sur la distance inférieure. Sa performance de 59.71 qui lui a valu l'or national du 100 m papillon lui permet de progresser dans la hiérarchie des meilleures spécialistes françaises de toute l'histoire de cette discipline en passant de la cinquième à la troisième place des ATRF, derrière Diane BUI DUYET et Malia METELLA. La relève s'est aussi montrée sur cette course avec l'émergence confirmée de l'Auchoise Lise SOULE en 1:00.34. Sophie DE RONCHI, douée et éclectique, complète le podium en 1:00.81.

Premier titre national pour Alena POPCHANKA
Ravie de nager désormais sous les couleurs de la France, la Clichoise Alena POPCHANKA a remporté son premier titre de championne de France en dominant la finale du 50 m nage libre, une distance qui n'est pas sa spécialité car elle a préféré de beaucoup le sprint prolongé où elle a déjà conquis le titre mondial en 2003 du 200 m nage libre en tant que Biélorusse. En l'absence de Malia METELLA, la patronne du sprint européen, Céline COUDERC et Elsa N'GUESSAN n'ont pu être, en la circonstance, que ses dauphines sur le podium.


Passage de témoin au 200 m dos
Favori logique à l'issue des séries du matin du 200 m dos, Simon DUFOUR n'a pas été en mesure de conserver son rôle de patron lors de la finale en se laissant dépasser dans la seconde moitié du parcours par le Mulhousien Benjamin STASIULIS et le Languedocien Camille LACOURT dans la dernière longueur. Invaincu depuis une décennie sur cette distance le Montpelliérain n'a rien pu faire pour empêcher le camouflet.

Certes, le record de France de Simon n'a pas tremblé, mais on peut se poser légitimement la question sur sa capacité à revenir d'ici quelques mois à son meilleur niveau pour repousser encore un peu la génération montante. Pour l'heure, Benjamin STASIULIS s'est imposé en petit bassin. Il lui reste à convaincre en grand bassin. Son chrono de 1:57.57 – facile à retenir – le situe au cinquième rang national des performers nationaux sur cette distance.

Hugues DUBOSCQ toujours exact au rendez-vous
Bien qu'ayant repris l'entraînement il n'y a que six semaines, Hugues DUBOSCQ a flirté allègrement avec son meilleur niveau sur la finale du 100 m brasse qu'il a remporté en 59.49, à seulement dix-neuf centièmes de son record de France établi en janvier dernier à Dunkerque. Son suivant immédiat, le Francilien Nicolas MIQUELESTORENA, a confirmé tout le bien que l'on pense de lui comme compétiteur en bassin de 25 m avec un chrono de 1:01.13, un record personnel qui le situe à la septième place des ATRF. Egalement d'Ile-de-France, Fabien HORTH, de Pontault-Roissy, a moissonné le bronze en 1:01.39.

Frédérick BOUSQUET l'homme en or du jour
Sprinter surdoué, redoutable en nage libre et en papillon, Frédérick BOUSQUET a été le seul à conquérir deux fois l'or au cours de cette première journée. Dans un premier temps, il a dominé de la tête et des jambes la finale du 50 m nage libre, sa chasse gardée mondiale où il possède les clefs du record du monde en bassin de 25 m. Pour vaincre, il a nagé les deux longueurs en 21.47, à 37 centièmes de son record. Julien SICOT, du CS Clichy 92, et l'Algérien Salim ILES, du Racing Club de France/ASPTT Paris, ont été ses dauphins. Son autre course gagnante sous ses nouvelles couleurs du CN Marseille a été la dernière finale de la soirée, le 100 m papillon qu'il a dominé en 52.31, juste devant le "grand" Mulhousien Amaury LEVEAUX qui a eu l'immense plaisir de nager en tête plus de trois quarts de la course mais qui a eu aussi le malheur de se désunir dans les ultimes dernières attaques de bras.

Nicolas ROSTOUCHER reste le patron du 1500 m nage libre
Insatiable dans sa quête d'accessits en demi-fond, le Mulhousien Nicolas ROSTOUCHER a imposé une fois de plus sa supériorité à la concurrence hexagonale en étant le seul à franchir une nouvelle fois le mur des quinze minutes sur la distance, 14:58.50, nouveau record des championnats. Une quinzaine de secondes derrière lui, le Cannois Guy-Noël SCHMITT a hérité de l'argent. Tous deux défendront les couleurs de la France aux Euro de Trieste sur cette distance. Anthony PANNIER, troisième dans cette course la plus longue du programme, a signé son record personnel. Il a la jeunesse pour lui et une aptitude à l'effort peu commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uscnatation.forumactif.com
Steph37

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1847
Age : 48
Géolocalisation : Chambray lès Tours
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: 2ème journée   Mar 6 Déc - 0:23

Laure MANAUDOU et Hugues DUBOSCQ assurent
Les deux médaillés olympiques et mondiaux engagés pour les séries du jour n'ont pas eu de mal à valider leur place en finale à la ligne 4. Très raisonnable dans la répartition de ses efforts, Laure MANAUDOU a effectivement affiché ses légitimes prétentions sur le titre du 200 m nage libre en réalisant le seul chrono sous les 2 minutes, 1:59.25. En l'absence de Solenne FIGUES, la voie est libre pour le titre national sur cette distance. Au 100 m dos, sa première spécialité, Laure s'est contentée d'une très provisoire deuxième place, derrière Esther BARON, sa camarade d'entraînement au CN Melun Val de Seine.

Trois brasseurs dans un mouchoir de poche
Comme à son habitude depuis plusieurs championnats, le Havrais Hugues DUBOSCQ envisage sereinement un nouveau triplé en brasse. Ce matin, il s'est positionné en tête des séries du 200 m brasse avec une performance de 2:13.42. Deux outsiders, les Franciliens Christophe RICHARD et Nicolas MIQUELESTORENA, sans oublier l'Alsacien Julien NICOLARDOT veulent être à tout prix ses dauphins. Dans quel ordre ? réponse, cet après-midi.

Le dos masculin en phase de régénération
Suite à la victoire la veille, du Mulhousien Benjamin STASIULIS au 200 m dos, Camille LACOURT a fait grosse impression en remportant les séries du 100 m dos. Licencié au CN Font-Romeu Cerdagne et membre à part entière du pôle France de Font-Romeu, Camille LACOURT a établi un nouveau record des championnats en 55.43. Le champion de France sortant, Christophe SOULIER, deuxième temps, aimerait bien confirmer mais ce sera difficile. Quant à Benjamin STASILIUS, troisième temps, il peut éventuellement réussir le doublé ! Les deux ténors de la discipline Simon DUFOUR et Pierre ROGER seront aussi de la finale.

Amaury LEVEAUX attendu au 200 m nage libre
Sur les autres courses du jour, les sprinters Alena POPCHANKA et Frédérick BOUSQUET n'auront aucun mal à vaincre et convaincre sur 50 m papillon. A contrario, la hiérarchie définitive du 200 m nage libre messieurs semble indécise avec l'Antibois Matthieu MADELAINE comme chef de file à l'issue des séries. Titulaire du titre, il lui faudra repousser les attaques de bras d'Amaury LEVEAUX. Ce ne sera pas rien. Enfin, au 200 m brasse dames, Fanny BABOU envisage un premier titre national, même si Coralie DOBRAL et Marjorie DISTEL n'ont pas livré leurs derniers ciseaux.

Laure MANAUDOU a engrangé deux titres de plus
Quintuple médaillée des derniers championnats de France en 25 m, en janvier dernier, à Dunkerque, Laure MANAUDOU est en passe de réussir son objectif numérique avec trois fois l'or en poche après deux jours de compétition. Ses victoires du jour, sur100 m dos et 200 m nage libre sont venues s'ajouter à celle du 800 m de la veille.

Il lui reste à disputer demain le 50 m dos, le 200 m 4 nages et le 400 m nage libre, trois épreuves qui devraient lui sourire sans problème. Sans s'entraîner spécifiquement en dos – une nage qu'elle n'apprécie pas outre mesure -, Laure n'a eu aucun mal à passer une nouvelle fois sous la minute au 100 m dos en 59.51, nouveau record des championnats. Comme en janvier en Dunkerque, Esther BARON a endossé le rôle de première dauphine de la reine MANAUDOU. Née en 1990, la très prometteuse Reine-Victoria WEBER s'est offert le bronze en 1:02.55.

Solenne FIGUES spectatrice à Chalon
Royaume de Solenne FIGUES, championne du monde en titre, le 200 m nage libre a été l'occasion de constater les progrès en vitesse de … Laure MANAUDOU en l'absence de la patronne qui a choisi de laisser retomber la pression après les mondiaux de Montréal afin de mieux aborder la saison en 50 m. Par contre, pas de répit pour Laure qui a profité de l'opportunité pour raboter son record personnel sur cette distance avec un chrono de 1:56.93 au lieu de 1:57.36 répertorié officiellement en 2003, lors du meeting international de la Réunion. Céline COUDERC et Aurore MONGEL l'ont accompagné sur le podium. Petite anecdote, Solenne FIGUES a participé à la cérémonie protocolaire de cette course et c'est ainsi qu'elle a pu féliciter ses futures (potentielles) co-équipières pour le relais 4 x 200 m nage libre.

Première victoire de Charlène NEUFCOEURLes trois autres finales féminines de l'après-midi n'ont pas suscité de grosses surprises. Au 50 m papillon, Alena POPCHANKA a obtenu un second titre national sur une course où elle possède le record de France de la spécialité en bassin de 50 m. En 25 m, elle est restée à 20 centièmes du record de Malia METELLA. Au 400 m 4 nages, le renoncement de Céline CARTIAUX a laissé libre la voie à Charlène NEUFCOEUR pour l'or national. Vice-championne de France sur cette spécialité à Dunkerque, elle a réédité à huit centièmes près sa performance de Dunkerque. Enfin, le titre de championne de France du 200 m brasse est de nouveau tombé dans l'escarcelle de Marjorie DISTEL, au détriment de Coralie DOBRAL et de Fanny BABOU. La victoire open sur cette épreuve est revenue sans aucun problème à la Britannique du CS Clichy Kirsty BALFOUR, en 2:23.25, nouveau record de Grande-Bretagne à la clef. Pour mémoire, le record de France appartient toujours à la retraitée Karine BREMOND en 2:25.97, un chrono établi en 1999. C'était le siècle dernier !

Frédérick égale la marque nationale du 100 m papillonSi les records des nationaux tombent à la pelle durant cette seconde édition des France en 25 m, il en va tout autrement s'agissant des records de France, surtout pour les messieurs où aucune nouvelle marque n'avait vu le jour lors du millésime dunkerquois en janvier 2005.

Ce jour, Frédérick BOUSQUET n'a pas renouvelé une référence en sprint, il a juste égalé, au centième près, le record national du 50 m papillon en devenant le copropriétaire en 23.45 aux côtés de Romain BARNIER, aujourd'hui retiré du bassin pour occuper, avec la pêche qu'on lui connaît, la direction technique du CN Marseille. Licencié depuis la rentrée au Cercle, Fredérick BOUSQUET a dû bénéficier des conseils de Romain pour le rejoindre sur les tablettes nationales.

Amaury LEVEAUX se rapproche du record du 200 m nage libre
Auteur avec Frédéric BOUSQUET des deuxièmes minima qualificatifs pour les prochains mondiaux en 25 m de Shanghai au cours de cette deuxième journée, Amaury LEVEAUX s'est imposé en toute logique au 200 m nage libre, sa spécialité, en 1:45.87. L'écart qui le sépare du record de France établi en 1988 par Stephan CARON s'est réduit à 64 centièmes. On peut légitimement espérer que cette référence, qui va bientôt pouvoir fêter son dix-huitième anniversaire, connaîtra une actualisation dans les meilleurs délais. Le Mulhousien Amaury LEVEAUX s'y emploiera dès la semaine prochaine aux Euro de Trieste. Matthieu MADELAINE, le champion de France sortant, a dû réviser ses ambitions à la baisse. L'argent a tout de même fait son bonheur.

Deux tiers du grand chelem en brasse pour Hugues DUBOSCQ
Les championnats de France se suivent et se ressemblent pour Hugues DUBOSCQ. Que ce soit en bassin de 50 m ou de 25 m, Hugues décroche toujours un grand chelem en brasse en remportant les trois courses. Aujourd'hui, il a aisément dominé le 200 m et il ne lui manque plus que le titre du 50 m, demain après-midi, pour réussir une nouvelle fois ce trust sur la brasse. Forfait pour Trieste – il a réservé son entrée exclusive en compétition pour les France de Chalon –, le protégé de Christos PAPARODOPOULOS peut prétendre être présent à Shanghai car il a répondu, hier, sur 100 m brasse, aux minima pour les mondiaux en Chine. Un avant-goût des futurs JO de Pékin.

Camille LACOURT en dos majeur sur 100 m
Meilleur temps des séries du matin au 100 m dos, Camille LACOURT a confirmé cette suprématie en finale avec un chrono facile à retenir, 54.54, nouveau record des championnats. Le titulaire du record de France depuis les Euro de Dublin (Irlande) en 25 m, Pierre ROGER, a sorti le grand jeu dans le second 50 m, d'où un écart réduit de 14 malheureux centièmes qui lui a valu l'argent. Toutefois, Pierre ROGER reste assez loin de son meilleur niveau, 52.86. En troisième position, Simon DUFOUR, 55.06, a démontré qu'il fallait ne pas l'oublier. Message reçu. Au pied du podium, le vainqueur du 200 m dos, Benjamin STASILIUS a laissé échapper le bronze pour un centième.

Nicolas ROSTOUCHER garde la main au 400 m 4 nages
Patron du demi-fond français, spécialiste incontestable de la distance du 400 m en nage libre et en 4 nages, le Mulhousien Nicolas ROSTOUCHER n'a eu aucun mal à s'imposer sur le 400 m 4 nages, à distance raisonnable de Yannick BIGNON et de Sylvain CROS, ses dauphins du jour. Quatrième, Anthony PANNIER, 17 ans, devra attendre sagement son heure. Ce qui ne saurait tarder. A la cinquième place, Pierre HENRI détient toujours le record de France de la spécialité depuis 2001 en 4:09.03.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uscnatation.forumactif.com
Steph37

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1847
Age : 48
Géolocalisation : Chambray lès Tours
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Dimanche 4 Décembre 2005 - 16:19 : nouvel exploit !   Mar 6 Déc - 0:33

Chalon : Laure MANAUDOU
bat le record d'Europe du 400 nage libre - En forme ascendante, Laure MANAUDOU vient d'améliorer le record continental du 400 m nage libre en 4:00.20 lors de la meilleure série courue cet après-midi. L'ancienne marque appartenait à l'Ukrainienne Yana KLOCHKOVA en 4:01.26, le 5 avril 2002, à Moscou (Russie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uscnatation.forumactif.com
Keuf the boss

avatar

Nombre de messages : 371
Géolocalisation : Chambray lès Tours
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: Re: Chpt de France en petit bassin   Mar 6 Déc - 21:20

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uscvolley37.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chpt de France en petit bassin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chpt de France en petit bassin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anatomie du petit bassin de la femme
» Où trouvé de petit carnassiers (environ 10cm)
» Fermeture piscine du Clairon du 31/05 au 14/09
» Nouveau petit plan d'eau
» Notre projet, création d'un petit étang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNION SPORTIVE CHAMBRAY LES TOURS SECTION NATATION :: UNION SPORTIVE DE CHAMBRAY LES TOURS NATATION :: Les Compétitions-
Sauter vers: